Jacques Palumbo

 Coordonnées

 Oeuvres

 Biographie

 Expositions

 Bibliographie

 Distinctions

 Livre d'or

 Liens

 Palumbo
 2017 ©


  881951
  Pages consultées
  depuis 2004




Guide de France

AnnuairePlus.net

annuaire

annuaire, guide gratuit, ressources

le gratuit du web, annuaire



Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /home2/macwi5r3/jacquespalumbo.com/33.php on line 14

Oeuvres / Les Cosmogonies / Cosmogonies, Brescia 1989


Art en ville : Jacques Palumbo à la Sincron


PROF.CORRADINI

La Semaine d’Anvers, 29 janvier 1988

Le canadien Jacques Palumbo, lors de sa première exposition personnelle en Italie, nous donne, sur les cimaises de la galerie Sincron, rue Agostino Gallo, de tout autres indications sur la culture.

La production de Palumbo est cueillie dans une phase intermédiaire : d'une part, certaines oeuvres récupèrent le concept de Dualité, qui a caractérisé son travail des dernières années : la dualité étant le rapport entre mer et montagne, Nord et Sud, etc. C'est une façon de représenter la réalité à travers des éléments choisis en contrepoint. Le contrepoint, pour Palumbo, est le sens secret d'une opération de rapport et d'équilibre, qui se résolvent avec des calculs mathématiques. Aussi, les couleurs, dans cette perspective, deviennent des éléments mesurables du contrepoint, selon l'intensité que l'artiste s'ingénie à traduire quantitativement au moyen d'opérations géométrico- algébriques.

La plus récente production, que l'on peut voir à travers ses dernières études, et en phase de « traduction » dans les oeuvres sur toiles, indique la préoccupation de Palumbo quant au sens de l'espace. L'espace, non plus entendu comme entité physique fixe et stable, mais l'espace subissant un processus de déformation, à travers une série d'anamorphoses, et de projections, sur des carrés campés sur des séquences et des rythmes, semblant répéter au moyen de couleurs, des partitions musicales.

Il en émerge une dimension inattendue, un espace fluide, qui paraît se mettre en mouvement sous l'oeil du lecteur, définissant les limites d'une entité espace-temps ; c'est toujours à travers un tel type de recherche que nous sommes sollicités à retracer la démarche qui sous-tend secrètement l'oeuvre. L'émotion mathématique de Palumbo est visible jusqu'au 20 janvier. La galerie entre dans sa phase d'hibernation jusqu'au mois de mars. Au revoir.

PROF.CORRADINI, le 6 janvier 1990 (traduit de l’Italien)





































Conception du site: Raymond Carpentier (rcarpentier@hotmail.com)